HPI  Talents                                                   surdoue.org


LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE                  LES ENTREPRISES FACE À L’URGENCE DE SE TRANSFORMER

« Technology... is the mother of civilization » - Freeman Dyson


Les historiens posent souvent la question suivante : quels sont les évènements les plus importants dans le développement de l’humanité ? Il y a beaucoup de réponses potentielles : la découverte du feu, la domestication des animaux, l’invention de l’écriture, mais Brynjolfsson & McAfee proposent une autre réponse. Pour s’en convaincre, il suffitde regarder une seule variable : l’indicateur de notre développement - l’évolution de la population.
 
Un changement radical a eu lieu il y a 200 ans, avec la révolution industrielle.
Une deuxième révolution a transformé notre travail intellectuel : la révolution numérique.


Elle est toujours en cours aujourd’hui. Pour Michel Serres, la révolution numérique aura des effets au moins aussi considérables que l’invention de l’écriture et de l’imprimerie.
Avec cette révolution numérique, les individus gagnent une grande capacité à entrer en relation les uns avec les autres, ainsi qu’un surcroît de créativité : « le seul acte intellectuel authentique, c’est l’invention » (Michel Serres dans Petite Poucette)

La transformation numérique va réinventer l’entreprise Usine-digitale.fr

Il n’est pas facile pour un chef d’entreprise ou son management d’entrevoir ce qui sous-tend la transformation numérique. Le terme numérique lui-même est parfois source de confusion. Selon Philippe Colin, directeur de l'offre Transformation numérique chez EI-Management et auteur de "La transformation numérique : les 7 clés pour changer votre entreprise", pour réussir leur mutation, les dirigeants doivent d’abord définir leur feuille de route numérique.


Accélérer la mutation numérique des entreprises
un gisement de croissance et de compétitivité pour la France

http://www.mckinsey.com/global_locations/europe_and_middleeast/france/fr/latest_thinking/accelerer_la_mutation_des_entreprises_en_france


La synthèse


Alors que le basculement de l’économie française dans l’ère numérique produit chaque jour des effets plus sensibles, enrichissant de manière radicale l’expérience client et révolutionnant les organisations, cette étude s’attache à quantifier et à comprendre finement l’incidence du numérique sur la croissance et la compétitivité de notre pays. Elle évalue également la valeur économique potentielle qui résulterait du plein déploiement des technologies numériques auprès des citoyens, des consommateurs, des pouvoirs publics et des entreprises.

Les comparaisons internationales sur lesquelles elle s’appuie font notamment apparaître un paradoxe : en France, alors que les usages numériques sont largement répandus chez les consommateurs, ils tardent à s’imposer dans les entreprises. Selon l’enquête menée par McKinsey auprès de 500 entreprises, quatre raisons principales expliquent cette situation : des difficultés organisationnelles, un déficit de talents numériques, des marges financières plus serrées que dans d’autres pays, ainsi qu’un manque d’implication visible des dirigeants.

Pourtant, le potentiel de valeur en jeu est considérable, à la fois pour les entreprises et pour l'économie française dans son ensemble puisque, au-delà de sa valeur ajoutée que nous estimons aujourd’hui à 110 Md€, le numérique génère un surplus de valeur pour le consommateur atteignant l’équivalent de 13 Md€ annuels. D’ici 2020, la France pourrait accroître la part du numérique dans son PIB de 100 Md€ par an, à la condition que les entreprises accélèrent nettement leur transformation numérique.

Plus largement, l’impact potentiel des technologies numériques disruptives (cloud computing, impression 3D, internet des objets, Big Data…) s’élève à près de 1 000 milliards d’euros en France d’ici à 2025, en prenant en compte la création de valeur ajoutée et le surplus de valeur dont bénéficient les consommateurs.

Saisir ce potentiel nécessite un environnement socio-économique propice à la mutation numérique. Tous les acteurs (gouvernement, grandes entreprises, acteurs de l’éducation, employeurs et salariés) peuvent contribuer à cette évolution cruciale en appui sur deux piliers : d'une part, une amélioration générale de l’environnement des affaires et d'autre part, la mise en place d'initiatives décisives en faveur du numérique.

Le XXIème siècle va être vertigineux.  Les ruptures  numériques vont déstructurer profondément les organisations traditionnelles et leur mode de gouvernance.        

Des "Digital People Créative" : les managers et Hauts Potentiels  atypiques, vont se retrouver particulièrement adaptés dans ces transformations atypiques, innovantes, brutales et multi-dimentionnelles.

Et si la France se « transformait » malgré elle ?  L’innovation va-t-elle casser les lobby français ?

C'est la théorie qui émerge et qui permet d’espérer que nombre de blocages en France puissent un jour sauter face aux assauts répétés de la Silicon Valley et de ses french émules.   http://www.etransformation.fr/reflexions/france-se-transformait-malgre/


La visible impuissance des gouvernants semblait en effet nous condamner à subir les privilèges de corporatismes solidement ancrés dans la société française. Tant que la croissance française était au rendez-vous, ces privilèges étaient encore supportables.

Mais aujourd’hui en ces temps de vaches maigres durables, cette situation n’est plus supportable.Le phénomène de transformation de                                       la société est en marche  A ce rythme, cette lame de fond semble inéluctable : aucun secteur en France ne sortira indemne de ce renouveau.

http://www.accenture.com/fr-fr/Pages/insight-doubling-down-drive-digital-transformation.aspx?c=str_frdigddpsgs&n=Digital_Growth_-_LL_-_FR&KW_ID=sxlHA30Oq_dc|pcrid|57595584047

Découvrez comment certaines entreprises accroissent leurs investissements pour mener leur transformation numérique et accentuer leur avance sur la concurrence.
Les digital transformers (par opposition aux followers) savent que le numérique est bien plus qu'un simple outil permettant d'améliorer l'efficacité métier.

Accenture a commandé une enquête auprès de 1 041 cadres dirigeants et membres de Comités Exécutifs, représentant 20 pays et 12 grands secteurs d'activité, afin de les interroger sur les perspectives de l'économie mondiale et sur l'impact de la transformation numérique sur leur industrie, leur métier et leurs opérations. Il ressort de l'enquête que certaines entreprises intensifient actuellement leurs efforts de transformation numérique et cherchent à distancer leurs concurrents en misant sur des investissements de croissance.

A la différence des digital followers, les digital transformers ont compris que c’est bien la croissance qui doit constituer le moteur principal de leur stratégie digitale. Ils ont compris tout ce que le numérique pouvait apporter à leur activité, et pas seulement comme simple moyen d'améliorer l'efficacité de leurs opérations. Ils savent qu'il se joue là quelque chose de plus profond.

On trouve des digital transformers dans tous les secteurs et dans toutes les régions du monde. Ce sont leurs ambitions et leurs plans d'investissement qui fixent le rythme du changement et toute stratégie d’entreprise devra désormais être mesurée à l’aune de leurs actions.

L'ECONOMIE FACE AUX REVOLUTIONS TECHNOLOGIQUES
Laurent Alexandre - Nicolas Bouzou - Laurent David - Serge Héripel - Bernard Ravenne




La transformation numérique des entreprises françaises

par CHRISTINE BALAGUE
VICE-PRÉSIDENTE DU CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE

La transformation numérique des entreprises est un enjeu économique et sociétal majeur pour la France, qui n’est, en 2014, qu’à la 25ème position mondiale, selon l’indicateur NRI (Network Readiness Indicator) mesurant la propension des pays à exploiter les opportunités des technologies de l’information et de la communication. La mutation des entreprises vers le numérique ne se résume pas à l’adoption intensive d’outils et de technologies, à la dématérialisation de processus internes ou externes, mais remet en question les modèles économiques, les chaînes de valeur, l’environnement concurrentiel, les organisations et leur fonctionnement, les métiers, les modes de travail et de collaboration des hommes et des femmes, la vie quotidienne des salariés. C’est un profond changement de paradigme, une percolation des systèmes, qui impacte non seulement toutes les fonctions classiques (ressources humaines, marketing, communication, ventes, finances, production), mais aussi tous les niveaux hiérarchiques, y compris les directions générales. La métamorphose numérique repose sur l’appropriation et la diffusion au sein des organisations d’une véritable culture numérique, fondée sur l’intelligence collaborative, l’open innovation, l’ouverture à un écosystème, la participation nouvelle des salariés, l’évolution constante des métiers et des modes de travail.

Dans ce contexte, la résistance au changement est souvent forte, l’engagement des organisations vers la transformation numérique lente, les discours souvent en contradiction avec les actions menées.




DU RATTRAPAGE À LA TRANSFORMATION : L’aventure numérique, une chance pour la France

De plus en plus connectée, de plus en plus équipée, des smartphones au développement du e-commerce, de l’Internet haut débit à l’accès en ligne aux services publics, la France a vu les technologies numériques se diffuser pour faire corps avec la société, et entraîner de nouveaux comportements et de nouvelles attentes. Pour y répondre, une transformation numérique des entreprises est en mouvement. Cette transformation exige à la fois adaptation et anticipation. Elle n’est pas que technologique, elle englobe dans une même évolution des thématiques d’équipements, d’usages, d’organisation et de culture.



« On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter ».Emmanuel KANT

Nouvelles agilités ET ruptures digitales

                           Albert Meige     

Fondateur et CEO de Presans.(lien)   MBA d’HEC et un PhD en Physique de l’Australian National University. Il est l’auteur de plusieurs livres sur l’innovation, dont «Innovation Intelligence» (2015). Il résout le Rubik’s Cube en 50 secondes et est fan d’exploration urbaine.


Emploi : retour à l’ère préindustrielle?                      Les talents sont-ils une ressource comme les autres ? Et si oui, l’entreprise moderne va-t-elle revenir à une forme de marché des talents... lire la suite........


Vers une Uberisation de l’intelligence?                   Nous avons interviewé plusieurs dizaines de patrons de l’innovation, de la R&D, de la stratégie, du marketing de grands groupes pour notre dernier livre « Innovation Intelligence ». Le verdict est sans équivoque : l’innovation passe par la mise en relation cognitive d’une multitude de domaines de connaissance très distants, et cela de plus en plus vite... lire la suite ...